Une serre biologique change la vie d’un hôpital de Détroit

14 septembre 2013 15 h 03 minDéposez le 1er commentaire

La serre biologique de l’hôpital Henry Ford de West Bloomfield, cité de la banlieue de Détroit, fait figure de modèle aux Etats-Unis. Depuis son lancement il y a un an, des dizaines de variétés de légumes y sont cultivées pour la consommation des patients qui mettent la main à la pâte lors d’ateliers. A travers cette thérapie par le jardinage, le projet vise à sensibiliser les patients sur les bienfaits d’une alimentation saine contre les maladies chroniques telles que l’obésité.

Alimentation et participation

Henry-Ford-West-Bloomfield

© Henry Ford West Bloomfield Hopistal

C’est un donateur anonyme qui a permis à la serre de sortir de terre en septembre 2012. L’espace de 140 m2 est géré par Michelle Lutz, jardinière attitrée. Derrière les parois de verre des dizaines d’espèces de légumes et herbes y sont cultivées grâce aux techniques bio et selon les saisons. Une fois récoltés, les produits sont cuisinés par le chef de l’hôpital et atterrissent dans les assiettes des patients. L’établissement de 200 lits a ainsi fait chuter sa facture annuelle d’achats alimentaires de plusieurs milliers d’euros.

En pratique, Lutz a opté pour un mode de culture en hydroponie (hors-sol) pour deux raisons. Cette méthode permet d’abord de mieux contrôler la croissance des plantes et de consommer 10 fois moins d’eau que les cultures traditionnelles. En l’absence de terre, elle offre aussi un gain de place utile à la venue de patients, scolaires et autres visiteurs à l’occasion d’ateliers et leçons de jardinage. Car la serre joue aussi un rôle de sensibilisation clef.

Sensibiliser au-delà de l’hôpital

Lieu de détente et de thérapie par le jardin, cette serre biologique s’accompagne d’une cuisine de démonstration où des cours de gastronomie sont dispensés. Les patients y apprennent les manières de prévenir ou gérer les maladies chroniques grâce à des méthodes de culture et pratiques alimentaires saines.

Non loin de la serre, un centre éducatif accueille les plus jeunes. Des cars scolaires affluent de tout le Michigan. La serre de l’hôpital de West Bloomfield représente un modèle dans cet état, et même au-delà à travers les Etats-Unis. « Nous voulons influencer nos jeunes à porter un autre regard sur la nourriture et sur ce qu’ils mettent dans leur ventre » indiquait Gerard Van Grinsven, l’ex-directeur de l’établissement lors du lancement du projet.

Quant à Michelle Lutz à qui l’on demande souvent si elle est la seule jardinière d’hôpital du pays, elle répond : « Je pense que oui, mais ne je veux pas le rester. J’espère que de nombreux autres hôpitaux s’inspireront de ce que l’on fait ici ».

Nicolas Blain – @Nicolas_Blain

Tags: