Sac à dos au biogaz : vers un meilleur accès à l’énergie en Afrique

8 décembre 2013 14 h 48 min1 commentaire

En Ethiopie, un sac à dos d’un nouveau genre pourrait bien révolutionner l’accès à l’énergie des populations pauvres. Arrimé aux épaules des paysans, ce sac rempli de biogaz bon marché leur permet de transporter l’énergie à partir d’un méthaniseur central jusqu’à leur domicile. Une innovation prometteuse.

Rempart contre la déforestation

Biogaz_sac_dos

© HOAREC

Se fournir en énergies traditionnelles (butane, pétrole…) n’est pas à la portée de toutes les bourses en Ethiopie. De son côté, le bois de chauffe, autre source principale d’énergie, coûte cher aux arbres. Au rythme de la déforestation actuelle, la forêt pourrait totalement disparaître de cette zone de la Corne de l’Afrique dans un avenir proche. Autrement dit l’ingéniosité environnementale n’est plus une option mais bien un impératif. Urgent.

C’est dans cette optique qu’Araya Asfaw, directeur du centre régional de la Corne de l’Afrique pour l’environnement (HOAREC), a mis au point en partenariat avec l’université allemande de Hohenheim le Biogas Backpack. Traduisez Sac à dos au biogaz. Malin, l’outil doté d’une valve permet aux ruraux de transporter du biogaz à partir d’un méthaniseur collectif jusqu’à leur domicile. L’énergie verte alimentera ensuite leur poêle ou cuisinière.

Biogaz bon marché

En pratique, le sac à dos plein pèse 4,4 kg pour un volume maximal d’1,2 m3. Le digesteur central est lui alimenté par les déchets végétaux et le fumier des agriculteurs. L’Ethiopie possédant l’un des plus importants cheptels d’Afrique, l’innovation pourrait facilement essaimer à travers le pays. En vendant leurs déchets organiques, les paysans développeraient par ailleurs leurs revenus, ce qui leur permettrait d’acheter ensuite un biogaz à prix réduit.

Porteur de réelles promesses en faveur d’un meilleur accès à l’énergie en Afrique de l’est, l’invention ne manque pas d’atouts. « Ce système permet de lutter contre la déforestation, de réduire les émissions de gaz carbonique et la pollution de l’air intérieur, tout en promouvant un commerce à caractère social », confie Araya Asfaw à nos confrères du Monde. Présenté dans le cadre du concours « 100 innovations pour un développement durable en Afrique » instigué par Pascal Canfin, ministre délégué au développement, le sac à dos au biogaz est aujourd’hui quête de financements.

Nicolas Blain

Découvrez la vidéo de présentation du projet.

email
Tags:

1 commentaire

  • Liliane De Gussem

    ils cherchent des investisseurs ? mais c’est tout le problème pour que l’Afrique puisse se débarrasser de ceux qui en veulent à leur pétrole et autres matières premières ! et surtout je pense que les lobbies du pétrole risquent d’acheter cet brevet pour le mettre dans les oubliettes un peu comme il avait été fait lorsque le briquet à fait son apparition !

Répondre


Rétroliens