L’imprimante 3D pourrait redonner la vue aux aveugles

16 janvier 2014 12 h 09 minDéposez le 1er commentaire

Pour la première fois au monde des chercheurs de l’université de Cambridge ont réussi à créer à l’aide d’une imprimante 3D des cellules nerveuses de rétine chez un rat. Une avancée qui pourrait à terme ouvrir des pistes de traitement des maladies causant la cécité chez l’homme.

Oeil_aveugles_imprimante-3D

CC Starbooze / Flickr

L’impression 3D redonnera-t-elle un jour la vue aux aveugles ? Si cette réalité n’est pas (encore) pour demain, l’idée fait son chemin au rythme des avancées médicales et progrès technologiques qui vont croissant. Ainsi le premier œil bionique sorti l’an dernier prend déjà un coup de vieux depuis que l’université de Cambridge a annoncé le mois dernier avoir créé des cellules nerveuses de rétine par impression 3D. Une première mondiale.

En pratique, l’imprimante a généré une couche initiale de cellules ganglionnaires sur laquelle a été déposée une seconde couche de cellules gliales. Fait remarquable, toutes ces cellules ont été conservées vivantes pendant le processus d’impression. « C’est une étape importante dans la production de greffons destinés à la médecine régénérative, elle pourrait contribuer à guérir la cécité » indique l’étude. Un espoir pour les 246 millions de personnes souffrant de déficience visuelle à travers le monde.

L’avancée a été réalisée sur un rat et les tests sur l’homme ne sont pas encore à l’ordre du jour. Le professeur Keith Martin qui a conduit les recherches estime toutefois qu’il serait à terme possible d’imprimer des rétines compatibles avec chaque patient atteint de glaucome ou dégénérescence maculaire, deux maladies pouvant engendrer la cécité. Selon Keith Martin, outre la rétine, cette nouvelle technique pourrait également ouvrir la voie à des applications à d’autres lésions neuronales.

Nicolas Blain

email
Tags:

Répondre


Rétroliens